123 articles - Dernière mise à jour le 3 décembre 2016

      Lire, écrire, tout un art!
La Petite Fabrique  
 
 
Journal des lectures
Carnet d'écriture
Atelier
 
 
 
 
 
Carnet d'écriture / Notes pour plus tard
L'histoires des origines  
 
J'ai oublié la terre d'ombre brûlée et la disparition des hommes. L'écriture prenait vie. Les mots étaient gravés dans mon esprit. Elle me récita la litanie des femmes en prière qui avaient le don biblique du récit. Elle me donna des nouvelles des disparus. Il fallait pleurer l'odeur fétide, le talent trop fort des hommes couchés dans des grottes noires. Le ciel dans un jardin pouvait toujours sonner le temps de la récolte. La clôture des corps avait commencée. La certitude de la disparition des hommes agitait l'âme du poète. Sa voix d'or et d'argent ne chantait plus l'amour de la vie et de la création. L'attelage à palabres créait une jubilation du coeur léger envolé dans un autre ciel où les corps manquants chuchotaient du bout des lèvres l'histoire des origines.

 
© Gilda Gonfier - 22 mars 2008
 
RETOUR LISTE
 
   
   
     
 

  La lettre  


     
   
         
  © histoires en chemin Gilda Gonfier - Tous droits réservés - Création Julie Chetaille